FCO : l’Italie a signé, mais la crise demeure

Comme attendu, l’Italie vient de signer le protocole sanitaire qui permet la reprise des échanges. Et comme attendu, il consiste à une vaccination par 2 injections à 3 semaines d’écart et un délai de 10 jours après la deuxième injection. Les tous premiers broutards pourront donc partir juste avant Toussaint.
Toutefois, pour les veaux de 8 jours, les modalités d’échanges sont renvoyées à un accord ultérieur.

Un accord qui sécurise les éleveurs

Le gouvernement a annoncé ce jeudi une nouvelle stratégie dans la gestion de la FCO, maintenant en 2 zones : une zone réglementée et une zone indemne. C’est une avancée car le dispositif en vigueur jusque-là nous mettait dans une instabilité permanente et n’était pas tenable. Cependant, les modalités de mouvements des animaux de la zone réglementée vers la zone indemne ne sont pas clairement déterminées. « La FDSEA et les JA considèrent qu’aucun animal à vendre ne doit rester bloqué en zone réglementée. Alors que le mauvais temps arrive, alors que les animaux descendent des estives, alors que les trésoreries sont exsangues, alors que la sécheresse a amputé les stocks fourragers, le gouvernement doit mettre tout en œuvre pour que la vente d’animaux puisse se faire dans les plus brefs délais. » C’est le sens du message porté au directeur de cabinet de Stéphane Le Foll par la Fédération Nationale Bovine.

Source : FDSEA/JA

Mots clés
Voir plus