Aides européennes au stockage privé : sans intérêt pour la Cooperl

Les aides européennes au stockage privé de viande porcine, mises en place du 4 au 27 janvier et pour lesquelles les industriels français ont fait très peu de demandes (2,6% des volumes), «n’ont aucun intérêt si elles ne sont pas assorties d’une obligation de grand export» (hors UE), a expliqué le président de la Cooperl Patrice Drillet à Agra Presse, le 3 février. Privée de sa fonction de «dégagement du marché européen», cette mesure ne fait que reporter, de quelques mois, la surabondance d’offre en Europe, estime P. Drillet. C’est d’ailleurs pour cela que la Cooperl a peu utilisé ces aides, explique-t-il. «Nous ne voulons pas nous retrouver dans quatre mois en facial avec les jambons espagnols. Nous savons à quels prix ils sont rentrés dans les frigos».

Source Agrapresse

Mots clés
Voir plus