Étude : les Français confirment leur confiance envers le bio

65 % des Français ont consommé régulièrement bio en 2015 (vs 37 % en 2003), 5,5 milliards d’€ : le poids du marché bio en France (+10 % vs 2014), 42 216 opérateurs bio en France (+7,2 % vs 2014),  1,31 million d’hectares de terres bio en France (+17 % vs 2014)… Tels sont les chiffres publiés par l’agence Bio issus d’une étude réalisée sur l’année 2015 auprès d’un échantillon « représentatif de la population française ». Extraits :

Une réponse aux attentes des consommateurs

La Bio continue son ascension en France, en réponse aux attentes des consommateurs et, plus largement, des citoyens. Ancrée dans son époque, ce mode de production respectueux de l’Homme et de la Nature a conquis les Français, d’après les résultats du dernier Baromètre Agence BIO / CSA 20151. En 2015, la Bio a ainsi enregistré un taux record de consommateurs et d’acheteurs. 9 Français sur 10 (89 %) consomment bio, au moins occasionnellement, alors qu’ils n’étaient encore que 54 % en 2003. 65 % des Français en consomment régulièrement, au moins une fois par mois, contre 37 % en 2003. En terme d’achats, des niveaux inédits sont également atteints : plus de 8 Français sur 10 (82 % vs 43 % en 2003) achètent des produits bio et 55 % le font régulièrement (vs 33 % en 2003) 1.

Ces bons résultats se reflètent dans le poids croissant du marché bio (tous circuits confondus, y compris RHD). On estime ainsi qu’en 2015, il aurait gagné +10 % par rapport à 2014, pour atteindre un chiffre record de 5,5 milliards d’euros.

Un développement solide

En cohérence avec cette montée en puissance de la consommation citoyenne, la production bio poursuit son solide développement, entraînée par la hausse de la demande. La France compte aujourd’hui un total de 42 216 opérateurs2 exerçant des activités bio, soit +7,2 % par rapport à 2014, alors qu’ils n’étaient encore que 18 380 en 2007. Les surfaces bio sont également en pleine expansion : +17 % par rapport à 2014. Plus de 1,3 million d’hectares sont désormais conduits selon le mode biologique sur le sol français, représentant 4,9 % du territoire agricole, contre 2 % fin 2007.    

Une agriculture et une alimentation citoyennes

L’agriculture biologique est solidement inscrite dans le développement durable. Cette agriculture d’avenir respecte l’environnement, apporte des bienfaits sociétaux et participe au développement économique. Il s’agit d’une agriculture et d’une alimentation citoyenne dont les principes et les valeurs sont au cœur de l’actualité, en phase avec les nouvelles attentes de la société.

Source Agence Bio

Mots clés
Voir plus