Hausse des surfaces consacrées aux céréales d’hiver en 2016

En 2016, les surfaces consacrées aux céréales d’hiver couvriraient 7,4 millions d’hectares, en progression de 1,9 % sur un an. Celles de blé tendre progresseraient de 1,1 % à 5,2 millions d’hectares. La sole de blé dur progresserait quant à elle nettement (+ 11 %). Les surfaces consacrées aux orges d’hiver augmenteraient de 4,1 %. Avec 1,5 million d’hectares, les surfaces de colza d’hiver augmenteraient légèrement par rapport à l’année dernière. Les semis d’hiver sont quasiment achevés. Ils se sont réalisés globalement dans de bonnes conditions.

Semis d’hiver 2016 (estimations au 1er février 2016)

La sole de céréales d’hiver augmenterait de 1,9 % en 2016, atteignant 7,4 millions d’hectares. Les semis se sont réalisés dans de bonnes conditions dans la plupart des régions et sont quasiment achevés. Les cultures se développent pour l’instant dans de bonnes conditions grâce notamment à la douceur de l’hiver.

Blé tendre d’hiver : progression des surfaces

La sole de blé tendre d’hiver atteindrait 5,2 millions d’hectares, en augmentation de 1,1 % par rapport à l’année dernière et de 4,5 % par rapport à la moyenne 2011-2015. Les surfaces progresseraient notamment dans les Pays de la Loire (+ 3,4 %) et en Bourgogne (+ 4,9 %). En Midi-Pyrénées, la sole reculerait de 4,8 % en partie au bénéfice du blé dur.

Blé dur d’hiver : la hausse des surfaces se poursuit

La sole de blé dur augmenterait de 11 % en 2016 après une augmentation de 13 % en 2015. Depuis septembre 2014, le rapport de prix entre le blé dur et le blé tendre est favorable au blé dur. La différence de prix doit être suffisante pour compenser la différence de rendement afin de rendre la culture attractive. Lors de la période de semis de blé, de septembre à novembre, ce rapport était de 1,3 en 2013, de 2,2 en 2014 et de 1,9 en 2015. Néanmoins, la sole de blé dur atteint juste le niveau moyen 2011-2015. En Centre-Val de Loire, la sole augmenterait de 18 % sur un an. La hausse serait de 6 % en Midi-Pyrénées et de 12 % en Languedoc- Roussillon.

Orge d’hiver : surfaces en augmentation

Avec 1,4 million d’hectares, la sole d’orges d’hiver continuerait de progresser. La hausse atteindrait 4,1 % sur un an et 19 % par rapport à la moyenne 2011-2015. La hausse sur un an serait de 12 % en Picardie et dans les Pays de la Loire.

Triticale : la sole reculerait

Les surfaces de triticale reculeraient de 3,1 %. Ce recul proviendrait de la baisse de la sole en Bretagne (- 14 %) et dans les Pays de la Loire (− 11 %).

Colza d’hiver : légère augmentation des surfaces

La sole de colza progresserait de 0,8 % en 2016. Elle serait néanmoins inférieure de 1,3 % à la moyenne 2011-2015. La sole augmenterait de 2,6 % en Champagne-Ardenne mais reculerait de 4,4 % en Bourgogne.

Source Agreste

Mots clés
Voir plus