Porc : Le contrat Intermarché décrypté par la FNP

Intermarché/Agromousquetaires ont annoncé hier un mécanisme de rémunération innovant pour leurs éleveurs de porcs-partenaires. Il s’agit d’une contractualisation qui doit se comprendre comme suit :

  • De premiers contrats au 1er mars pour 5 ans, sur de petits volumes pour démarrer,
  • Une contractualisation réservée à des éleveurs de 3 groupements proches des outils du groupe,
  • Une contractualisation limitée à un maximum de 50% de la production des éleveurs concernés,
  • Une indexation au coût de revient puisque le tunnel de prix défini et le prix pivot à l’intérieur du tunnel dépendent des cours des céréales entrant dans l’alimentation des porcs,
  • Un prix de base fixé à 1,33 €/kg (soit 1,50 €/kg payé éleveur) tant que la cotation MPB varie dans un tunnel entre 1,13 et 1,59 €/kg [correspond à un prix théorique payé éleveur entre 1,28 et 1,75 €/kg],
  • Un prix plancher à 1,13 €/kg cours MPB donc 1,28 €/kg garantis payés éleveur si le cours dévisse,
  • Pas de plafond, au-dessus du tunnel, le cours MPB sert alors de base de rémunération.

Nous prenons acte et saluons l’initiative

« En effet, la contractualisation est le sujet phare que nous avions mis sur la table lors de notre Assemblée Générale en juin 2015. Nous ne pouvons que nous réjouir de voir que les annonces de contrats qu’Intermarché avait faites à cette occasion voient enfin le jour. Cependant, il faut être très clair sur la traduction de ces contrats à ce jour, et ne pas céder à la tentation d’annonces faciles ou de raccourcis trop rapides à la veille du Salon de l’Agriculture, dans un contexte de forte tension agricole. En effet, avec une cotation MPB ce jeudi 25 février de 1,113 €/kg, on se situe en-dessous du tunnel, donc au plancher de 1,28 €/kg effectivement payés au producteur, et non à 1,50 €/kg ! »

Le coût de revient actuel tourne autour de 1,48 €/kg

« Rappelons que les éleveurs de porcs français, dont le coût de revient actuel tourne autour de 1,48 €/kg en moyenne, attendent beaucoup des solutions qui peuvent leur être proposées face à la crise sans précédent qu’ils traversent. Les premiers éleveurs qui pourront bénéficier de cette contractualisation expérimentale attendront certainement avec impatience que le marché permette de faire passer les cours du porc au-dessus de 1,13 €/kg pour ainsi rejoindre les 1,33 €/kg de base du tunnel. Ce n’est qu’à partir de ce moment-là que le dispositif pourra être qualifié de rémunérateur en moyenne sur les porcs engagés ! »

Une bonne volonté d’Intermarché

« Nous ne doutons pas de la bonne volonté d’Intermarché/Agromousquetaires qui affichaient récemment dans la presse « C’est tous unis que nous sortirons notre monde agricole de la crise » en nous faisant la surprise de citer la FNP. Cette unité nous l’exprimons en saluant l’initiative. C’est un bon début et nous espérons que la contractualisation pourra se généraliser et s’ouvrir plus largement à d’autres éleveurs. Cette unité nous l’espérons aussi pour d’autres sujets, et notamment quant à l’accueil qui sera fait par Intermarché/Agromousquetaires du projet de fonds de soutien porcin actuellement en discussions. »

FNP.

Mots clés
Voir plus