BASF surf sur la vague Innovation 2025 ?

Dans un communiqué, l’agrochimiste annonce de nouvelles solutions de protection des cultures d’ici 2025, dans toutes ses familles de produits alors que les investissements en R&D de BASF ont atteint 514 millions d’euros en 2015. « Une grande innovation fongicide est en phase avancée de développement ».

En fongicides

Dans le domaine des fongicides, BASF annonce avoir accomplit de grands progrès qui permettront de mettre à disposition des agriculteurs du monde entier une grande innovation fongicide à partir de 2019. En phase avancée de développement, cette nouvelle substance active aurait déjà fait preuve de performances agronomiques « exceptionnelles ». Les spécialités à base de cette nouvelle substance sont donc appelées à devenir des outils essentiels pour la maîtrise efficace des maladies. Les recherches approfondies sur cette substance exclusive montrent une efficacité de haut niveau sur un large spectre de maladies affectant de nombreuses cultures, comme le maïs, les céréales, le soja et les cultures spéciales.

En herbicides

Dans ce domaine, la grande innovation à venir du chimiste sera une nouvelle formulation optimisée de la substance active dicamba. Elle sera destinée aux cultures tolérantes au dicamba / glyphosate et constituera une solution efficace pour la maîtrise des adventices résistantes en grandes cultures. En attente d’homologation, ce nouvel herbicide devrait d’abord être lancé sur les marchés d’Amérique du Nord et du Sud dans le courant de l’année.

En insecticides

Le portefeuille d’insecticides du groupe BASF s’étoffera avec deux nouvelles substances actives qui permettront d’accroître le nombre de solutions pour maîtriser les insectes et de gérer les résistances d’ici 2020.

La première substance active apportera un nouveau mode d’action qui montre d’excellentes performances dans la lutte contre les insectes broyeurs, segment de marché le plus important. Cet insecticide pourra être utilisé par les agriculteurs en grandes cultures et en cultures spéciales, mais aussi par les professionnels de la lutte antiparasitaire. L’autre nouvelle substance active est efficace contre les insectes piqueurs / suceurs et permet une protection longue durée contre les pucerons, les mouches blanches, certaines cicadelles, les psylles et les punaises. Elle peut être utilisée pour les grandes cultures, les cultures spéciales comme pour les plantes ornementales.


Le lancement de nouvelles solutions est un levier de croissance essentiel pour la Division Protection des Cultures de BASF. Les produits lancés au cours des cinq dernières années ont réalisé plus de 40 % du chiffre d’affaires. Pour renforcer encore le succès de ses innovations sur le marché, la Division Protection des Cultures de BASF va continuer à investir environ 9 % de son chiffre d’affaires dans la R&D.
Mots clés
Voir plus