PigletBiota : Mieux comprendre le microbiote porcin pour moins d’antibiotiques

Des chercheurs ont annoncé l’an dernier que le microbiote intestinal du porc hébergeait plus de 7,7 millions de gènes! L’impact du microbiote digestif sur la santé et la performance des porcs ne peut plus être ignoré, d’autant plus que la filière est aujourd’hui confrontée à la réduction de l’utilisation d’antibiotiques et à l’impact des pratiques d’élevages sur la résistance aux antibiotiques. Fort de son expertise dans les écosystèmes microbiens et les probiotiques, Lallemand Animal Nutrition travaille depuis des années sur ces questions. La société, avec d’autres entreprises privées de la filière porcine, s’associent au sein d’un partenariat de recherche dirigé par l’INRA et visant à étudier l’influence du microbiote intestinal sur la robustesse des porcelets au sevrage, dans la perspective de la réduction de l’usage des antibiotiques dans les élevages: le projet PigletBiota2.

La publication du premier catalogue de metagénomes porcins en 20161 a montré que de nombreux facteurs pourraient affecter le microbiote porcin. Les chercheurs ont découvert que l’arrêt des antibiotiques en tant que facteurs de croissance dans certains pays semblait avoir réduit l’émergence de gènes de résistance aux antibiotiques par rapport aux pays où les antibiotiques étaient encore utilisés. En élevage porcin, la période du sevrage est souvent accompagnée d’une perte de croissance due à une alimentation irrégulière et des diarrhées, qui pourraient être associées à un déséquilibre de la flore intestinale (dysbiose) et/ou à des infections intestinales opportunistes. Pendant cette période, afin de réduire les risques de morbidité et de mortalité, l’usage des antibiotiques est fréquent. Dans ce contexte, le projet PigletBiota, qui rassemble des chercheurs de l’INRA et de l’industrie de l’alimentation animale et de la sélection porcine, a pour but d’étudier des bases physiologiques et génétiques de la sensibilité du porcelet au sevrage, y compris son microbiote, pré-requis indispensable à l’identification de leviers pour adapter les animaux et les systèmes de production à une réduction de l’usage des antibiotiques.

En pratique, environ 1 000 animaux seront suivis cliniquement, mesurés pour des paramètres de production, d’immunité et de stress, et génotypés. Côté microbiote, leur microflore fécale sera analysée avant et après le sevrage. L’objectif est d’évaluer l’influence de deux types de paramètres (génétique animale et microbiote) et leur interaction, et de les intégrer afin de développer des indicateurs robustes de sensibilité au sevrage. Le consortium public-privé PigletBiota favorisera le transfert des connaissances et l’émergence d’innovations.

Pour plus d’informations sur ce projet de recherche, veuillez contacter Lallemand Animal Nutrition: [email protected]

  1. Xiao, L., Estellé, J., Kiilerich, P. et al. (2016). A reference gene catalogue of the pig gut microbiome. Nature Microbiology, 1, 16161.
  2. http://www.agence-nationale-recherche.fr/projet-anr/?tx_lwmsuivibilan_pi2%5BCODE%5D=ANR-14-CE18-0004
Mots clés
Voir plus