BASF France – division Agro : bilan 2016/2017, perspectives et orientations stratégiques 2017/2018

  • Les « Solutions pour l’agriculture » restent la priorité du groupe BASF en matière de recherche et développement.
  • La campagne 2016/2017, sur un marché phyto en baisse en France, est marquée par la valorisation des innovations BASF et le développement de ses Services.
  • Pour 2017/2018, BASF France Agro poursuit son engagement :
    • dans l’innovation au sens large : les produits conventionnels, mais également de biocontrôle, les services, le digital et l’agriculture durable ;
    • dans la défense de l’agriculture et des agriculteurs français. Pour cela, l’entreprise lance une nouvelle  campagne de communication « Agriculteur. Ma vie, mon métier, ma fierté ».

Bilan de campagne 2016/2017

Bilan Groupe BASF

Toutes les activités du groupe BASF sont en croissance au 1er semestre 2017 dans le monde, y compris les « solutions pour l’agriculture ». L’agriculture est la priorité dans le budget de recherche du groupe BASF, il continue d’investir fortement dans ce domaine chaque année. En 2016, plus d’un tiers de ses dépenses de R&D (soit environ 700 millions d’euros) est consacré aux « Solutions pour l’agriculture » et à la recherche  fondamentale en agriculture, quand cette activité représente à peine  10 % du chiffre d’affaires total du groupe.

Bilan BASF France Agro : marché en baisse, mais valorisation des innovations BASF

En France, la campagne 2016/2017 a été marquée par une faible pression maladies en grandes cultures et cultures spéciales, d’où un marché phyto en baisse d’environ 7 %, avec une forte hétérogénéité en fonction des segments. BASF France Agro a subi une légère érosion de sa part de marché, liée au contexte très concurrentiel sur certains marchés, mais surtout à la baisse des marchés fongicides vs les marchés herbicides (effet année).

Les solutions BASF à base de Xemium®, et particulièrement Librax®, sur céréales ont confirmé leurs excellents résultats sur le segment clef de la protection fongicides (T2). Sur les segments arboriculture et vigne, les lancements de  Delan® Pro, Yaris® et Sercadis® ont été des réussites. Enfin, les offres de services, Atlas et Observ’OnLine de BASF, sont en développement.

Un contexte en mutation

La situation économique de l’agriculteur et du viticulteur reste préoccupante : les récoltes céréalières sont inférieures à la moyenne quinquennale, le prix du blé est à la baisse et les vendanges en vigne 2017 sont en baisse de 18 %. La variabilité des situations entre les agriculteurs est importante, avec des besoins différents.

La pression réglementaire et sociétale ne cesse de croître en France : réhomologations, restrictions, nouveaux classements, cahiers des charges filières, contraintes de voisinage, CEPP… Les acteurs agricoles sont en mutation : les firmes phyto se concentrent, les distributeurs se questionnent sur l’évolution de leur métier et les agriculteurs se différencient, avec de nouvelles attentes.

Orientations stratégiques BASF France Agro 2017/2018

La stratégie BASF France Agro 2020

Dans ce contexte, l’ambition de BASF France Agro est d’être « le partenaire préféré au service de la performance durable de l’agriculteur de demain ». C’est pourquoi l’entreprise poursuit le développement de solutions innovantes au sens large, pour répondre aux besoins des distributeurs et agriculteurs, pérenniser sa performance économique et contribuer à une agriculture durable et positive.

L’innovation au sens large

BASF s’est fixé 4 axes prioritaires d’innovation, au service des agriculteurs : les produits (conventionnels ou alternatifs, dont le biocontrôle), les services (OAD, formations…), le digital (acquisitions, traçabilité, site web …) et l’agriculture durable (actions concrètes, indicateurs, engagements…).

L’innovation produits continue !

Pour les céréales, sur le segment des fongicides, BASF lance sa première offre incluant un produit de biocontrôle : Juventus® + soufre DF BASF pour le T1, et poursuit le leadership de Librax® et Xemium® pour le T2. L’entreprise développe des solutions F500 associé à Xemium®  et à un triazole, du fait de l’évolution du contexte technique sur les orges (variétés et helminthosporiose). En herbicides, BASF déploie son anti-dicotylédones Picotop®. Enfin, l’entreprise lance un nouveau régulateur pour céréales.

Les cultures industrielles bénéficieront du déploiement de Clearfield sur tournesol, et du lancement de Hi Coat® Super sur soja. BASF prépare également les lancements d’un fongicide en colza, d’une offre herbicide Clearfield Plus et d’un anti-dicotylédones en maïs.

En cultures spéciales, la vigne profitera du lancement du fongicide Futura® sur le segment anti-mildiou et du déploiement de Yaris® sur le segment anti-oïdium. BASF lance un stimulateur des défenses naturelles ciblant les segments anti-mildiou et anti-oïdium de la vigne, ainsi que des légumes. L’offre de confusion sexuelle continue quant à elle son déploiement sur un segment en forte dynamique.

En arboriculture et légumes, BASF  déploie  ses  innovations  anti-tavelure,  Delan® Pro et Sercadis®, nouveaux standards créateurs de valeur pour le producteur. L’entreprise développe aussi sa gamme de confusion sexuelle Rak® et attend des extensions d’emploi pour Signum® sur endives et légumes transformés (pois, haricot, épinard, céleri-rave).

Les Services BASF : nouvelles fonctionnalités et satisfaction clients

En France, un conseiller cultures sur 5 fait ses observations avec Observ’OnLine, avec un taux de satisfaction de 92 %. Ce service facilite la contribution de la distribution aux BSV par son lien direct avec VigiCultures. De nouveaux clients valorisent ce service en vigne et BASF lance, en 2018, une cartographie dynamique sur les extranets distributeurs, leur permettant de valoriser les observations auprès des agriculteurs.

L’outils d’aide à la décision (OAD) Atlas connait une croissance de 60 % du nombre d’agriculteurs, multipliés par 6 depuis 2013. 850 techniciens commercialisent Atlas auprès de leurs agriculteurs. Cet OAD affiche 90 % de satisfaction agriculteurs et d’intention de rachat. Les Fiches Action CEPP sont en cours d’analyse au sein de la commission.

Le Club Stratégie Services BASF, espace de réflexion pour la distribution sur la construction des stratégies services, verra sa 10e  édition en janvier prochain.

Le digital : au service des agriculteurs

BASF s’engage depuis plusieurs années dans le digital au service des agriculteurs.

Le Groupe a acheté en avril 2017 la société américaine ZedX, leader dans le développement d’applications numériques pour l’agriculture et expert en modèles agronomiques conçus pour aider les agriculteurs dans la conduite de leurs cultures, dans le but de développer de nouveaux services. Côté traçabilité des produits phyto, le système Track & Trace est en place dans toutes les usines de production BASF. BASF France Agro a un site web très performant au service des agriculteurs : www.agro.basf.fr comptabilise 120 000 visites en moyenne par mois et propose des Info Services, comme la météo agricole, Info’risque septo rouilles, Perf Eco Fongi, Diagnostic risque de verse, Bilan hydrique mensuel… La newsletter digitale BASF France Agro relaye chaque mois des actualités au service des acteurs du monde agricole, et défend l’agriculture française au travers d’un édito engagé.

L’Agriculture Durable : diagnostics, solutions et changement des pratiques BASF poursuit une veille permanente pour garantir la sécurité d’utilisation de ses solutions de protection des plantes. Les risques d’exposition sur l’homme et l’environnement font l’objet de diagnostics, de recherche de solutions proactives et de formation des agriculteurs. 5 axes sont travaillés en priorité : la santé applicateurs et consommateurs (exemples d’actions proactives : nouvel EPI certifié, Ezi-connect), la gestion des résistances (analyses, monitoring et itinéraires intégrés), l’environnement (qualité de l’eau, biodiversité et sécurisation des risques de transfert vers l’air et le sol), le biocontrôle (voir focus ci-après), et le pilotage d’exploitation et le développement d’indicateurs (bonnes pratiques phyto, qualité de l’eau, biodiversité, résistances, fertilité du sol, biocontrôle et itinéraires intégrés).

Les actions sur l’environnement et le pilotage d’exploitation demandent des approches locales à l’échelle du territoire, d’un bassin versant, voire d’une parcelle, et sont gérées ou relayées par une équipe de 4 Ingénieurs Conseil Environnement répartis dans les régions.

Focus Biocontrôle

Le biocontrôle fait partie des premières attentes des agriculteurs français, selon une enquête Kynetec pour BASF de septembre 2017. BASF a établi une stratégie pour le développement de solutions de biocontrôle, non seulement à court terme, mais également à moyen et long terme. Le Groupe s’engage pour trouver de nouvelles solutions alternatives depuis plusieurs années, grâce à des investissements en

R&D en France, au travers de partenariats (avec PAT, Agrauxine), et par son implication dans l’IBMA et le Consortium Biocontrôle.

Ses axes de recherche et développement sont triples. Tout d’abord, la recherche et le développement de solutions à base de micro-organismes et le travail réalisé sur leur formulation et l’optimisation de leur utilisation, notamment leur valorisation dans des programmes de traitements. Puis, la recherche et le développement de solutions à base de substances naturelles. Et enfin, un intérêt pour l’étude des interactions entre substances ou micro-organismes et mécanismes de défense des plantes. Pour preuve de cet engagement, BASF France Agro lance 6 nouvelles solutions de biocontrôle en 2018 et 4 en 2019/2020.

En vigne et arboriculture, BASF est pionnier de la confusion sexuelle, méthode de biocontrôle, depuis 30 ans. L’entreprise lance 2 nouveaux diffuseurs de confusion sexuelle en 2018 : un nouveau Rak® sur fruits à noyaux, contre la tordeuse orientale et la petite mineuse, et Rak® 3+4 sur fruits à pépins, contre le carpocapse et les tordeuses de la pelure et du feuillage.

BASF propose 2 nouvelles solutions de biocontrôle en grandes cultures : un Bacillus amyloliquefaciens souche MBI 600 en traitement de semences, efficace contre le phoma du colza (il améliore la vigueur et l’implantation des cultures, avec un effet indirect sur les dégâts d’altises), et une offre technique, contenant du soufre DF BASF et du Juventus® en T1, efficace contre septoriose, rouilles et oïdium du blé. Ces 2 solutions seront disponibles en 2018.

BASF lance 2 nouvelles solutions de biocontrôle en vigne et légumes. Un biofongicide, à base de Bacillus amyloliquefaciens souche MBI 600, efficace contre le botrytis en vigne et légumes, le sclérotinia sur salades et le trichoderma sur champignons de couche, sera mis en marché pour les légumes en 2018, et en vigne en 2019. Une solution à base de Cerevisane® (paroi de S. cerevisiae) est également lancée en 2018, contre le mildiou et l’oïdium de la vigne et des légumes.

Nouveau positionnement de BASF France Agro

Etre agriculteur aujourd’hui, c’est avoir fait le choix d’un métier complexe. C’est être multi-compétent, passionné, gestionnaire, à la pointe des nouvelles technologies… mais c’est aussi être incompris et exposé à la critique des ONG, des médias, des riverains…. Pourtant, premier pays en surface agricole en Europe, la France et ses agriculteurs peuvent être fiers de leur contribution économique, de leur engagement environnemental et de leur rôle sociétal, avec plus de 3 millions d’emplois reposant sur le secteur agricole et agro-alimentaire. BASF poursuit son engagement aux côtés des acteurs du monde agricole et souhaite plus que jamais défendre une vision réaliste et positive de l’agriculture. Pour cela BASF veut créer les conditions d’un dialogue ouvert, d’une position équilibrée entre le tout écologique et le tout intensif. Cela passe aussi par la valorisation du métier d’agriculteur, par le témoignage d’hommes et de femmes passionnés qui font l’agriculture d’aujourd’hui et de demain. C’est pourquoi l’entreprise lance une nouvelle campagne de communication : « Agriculteur. Ma vie, mon métier, ma fierté ». BASF donne la parole aux agriculteurs dans leur pluralité, pour faire connaître leur réalité quotidienne, leur passion et leur engagement responsable, pour porter haut la fierté de l’agriculture. La campagne comprend 8 témoignages d’agriculteurs et agricultrices de différentes régions de France, emprunts d’émotion et de fierté. A découvrir sur le nouveau site internet : www.maviedagri.fr. BASF souhaite recevoir et valoriser de nombreux autres témoignages d’agriculteurs, car ce sont eux les meilleurs ambassadeurs de l’agriculture française.

Voir plus

1 commentaire sur “BASF France – division Agro : bilan 2016/2017, perspectives et orientations stratégiques 2017/2018”