Conseil spécialisé FranceAgriMer pour les filères viandes rouges du 17 octobre 2017

Le conseil spécialisé pour les filières « ruminants et équidés» s’est réuni le 17 octobre 2017, sous la présidence de Bruno Colin. Au-delà de la conjoncture des marchés depuis le début de l’année 2017, le conseil a examiné les évolutions économiques et sociétales intervenues au cours des trois dernières années dans le secteur bovin, préalable indispensable pour définir des priorités d’actions et aller vers des contrats de filières.

Conjoncture et situation des marchés

L’Institut technique de l’élevage (Idele) a fait le point sur la conjoncture économique des filières bovine et ovine depuis le début de l’année 2017. La situation s’améliore pour les broutards et les gros bovins par rapport à 2016, grâce au regain de dynamisme de la demande italienne sur le marché du vif.  Toutefois, la consommation de viande bovine continue de s’éroder en France depuis le début de l’année et les exportations françaises de viande bovine sont en repli.

Filière bovine : pour aller vers des contrats de filières, des priorités à définir

À l’heure où l’interprofession bovine est en train de définir son plan de filière, le cabinet Blézat Consulting a réalisé, à la demande de FranceAgriMer, un travail d’évaluation des évolutions du contexte économique, réglementaire et sociétal des filières agricoles depuis la définition des premières stratégies nationales à l’horizon 2025, publiées en 2014. Ce travail a pour objectif d’identifier les enjeux prioritaires qui permettront à la filière bovine d’axer sa stratégie pour les années à venir.

Un plan d’action génétique 2017-2019 à intégrer aux réflexions des filières animales

France Génétique Elevage a présenté au conseil le plan d’action génétique 2017-2019, élaboré dans le cadre de la Commission nationale d’amélioration génétique, qui sera intégré aux stratégies des différentes filières animales, notamment aux stratégies des filières ovins et bovins viande.

Loi sur la protection des droits des travailleurs dans l’industrie de la viande : l’Allemagne fait un pas important pour encadrer le travail des travailleurs détachés dans les abattoirs

L’Allemagne a adopté une loi, applicable depuis le 25 juillet 2017, permettant de mieux encadrer le travail des travailleurs « détachés », c’est à dire des salariés employés par l’intermédiaire de sous-traitants.

Aide exceptionnelle aux jeunes bovins : les dossiers éligibles ont été payés avant le 30 septembre

L’ensemble des demandes déposées avant le 30 juin 2017 ont été instruites et l’aide a été versée avant le 30 septembre 2017 à près de 1 800 éleveurs pour près de 22 000 animaux éligibles soit un montant global d’environ 3,3 millions d’euros.

Consulter les documents associés

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *