Vegan : Un peu de respect !

Ce mercredi, jour de la Toussaint, des anti-viandes organisent à Quimperlé (29) une marche en mémoire des animaux morts dans les abattoirs. Pour Hervé Guillerm, éleveur de la Coordination Rurale, il s’agit d’une nouvelle provocation. Par ailleurs, il met en garde contre un mouvement qui risque de se radicaliser.

Exaspéré, Hervé Guillerm explique : « en cette journée de recueillement, mettre sur un pied d’égalité la disparition de proches et celle d’animaux, est indécent ! » Pour autant, l’éleveur précise : « Nous ne sommes pas des êtres insensibles. Notre société ne tue pas des animaux par plaisir mais par nécessité. Nous sommes des omnivores à tendance carnivore, la consommation de viande est donc nécessaire à notre bonne santé. Nous sommes aussi tous d’accord avec l’idée qu’il faut abattre les animaux dignement pour ne faut pas les faire souffrir. » Il rajoute : « les agriculteurs, qui se lèvent tous les matins pour soigner leurs animaux en ont marre d’être dénigré par une minorité d’intégristes »

Un militantisme qui deviendra violent ?

Les végans souhaitent faire une marche silencieuse et pacifique. Hervé Guillerm est convaincu que « ce militantisme ne durera pas, ils n’ont pas de limite ». En effet, Thiphaine Lagarde, la co-présidente de 269 Life a récemment déclaré : « C’est très bien de marcher pour la fermeture des abattoirs, j’engage les personnes à aller devant les abattoirs et pourquoi pas dans les abattoirs pour montrer qu’il y a toute une tranche de la population qui est prête à se battre. »

Coordination Rurale

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *