Madame Le Feur : attention à la confusion des genres !

Dans l’édition du Télégramme du 23 janvier 2018, Madame Le Feur, députée du Finistère, remet en cause « la gestion et les choix » d’une coopérative agricole, en l’occurrence la SICA de Saint-Pol de Léon.

La députée conditionne d’ailleurs son soutien à cette entreprise coopérative à « une politique de développement cohérente ». Le Conseil d’administration de la FDSEA, réuni le 24 janvier, considère que Madame Le Feur n’a aucune légitimité pour juger de la cohérence ou non de la politique de développement d’une entreprise coopérative : à chacun ses compétences !

Communiqué de presse FDSEA 29 du 25 janvier 2018

Le Conseil d’administration de la FDSEA tient à rappeler que la SICA a contribué à changer le visage de la Bretagne des années 50 pour en faire un modèle reconnu et respecté au niveau européen, et ce bien au-delà de l’agriculture. Le fait que Madame Le Feur se targue dans les médias de ne pas soutenir un acteur économique majeur du territoire pose clairement question !

Madame Le Feur se permet également de porter un jugement de valeur à l’égard d’un responsable de coopérative qui, avec ses prédécesseurs et avec ses homologues d’autres coopératives finistériennes, ont œuvré avec conviction au service du développement économique du territoire.

A titre de comparaison, quand Carrefour annonce cette semaine des milliers de suppressions de postes en France, Bruno Lemaire déclare qu’il sera « vigilant ». Le Ministre de l’économie se garde bien d’interférer dans les choix et la gestion de cette entreprise !

Le Conseil d’administration de la FDSEA du Finistère, réuni le 24 janvier, demande à Madame Le Feur de se rappeler qu’elle est députée de la circonscription de Morlaix. A ce titre, le minimum est qu’elle respecte les entrepreneurs de son territoire, et qu’elle cesse de réagir sur la base de convictions partisanes !

Voir plus